Le tennis, une discipline anglaise venue de France

La finale de l’Open d’Australie, disputée ce dimanche 27 janvier 2018 à Melbourne, est l’occasion de revenir sur les origines du tennis. Largement popularisée, cette discipline sportive compte près de 8 000 clubs et plus d’un million de licenciés en France, ce qui en fait le deuxième sport le plus pratiqué derrière le football.

 

Le tennis, héritier du jeu de paume

Initialement joué à main nue ou gantée de cuir, le jeu de paume est l’ancêtre direct de la pelote basque et valencienne, de la balle pelote, du jeu de balle au tambourin, du tennis et plus généralement de tous les sports de raquette. C’est à la suite de la bataille d’Azincourt, au cours des deux décennies pendant lesquelles le duc d’Orléans a été emprisonné à Wingfield dans le comté de Norfolk, que ce jeu qu’il pratiquait presque quotidiennement a été introduit en Angleterre.

Le tennis « moderne » serait né quatre siècles plus tard, entre 1850 et 1870, après avoir connu plusieurs appellations : pelota, lawn rackets et sphairistike. Le mot « tennis » vient du français « tenez » que l’on adressait à l’adversaire au moment de servir. Déformé en moyen anglais, on a fini par dire « tennis ».

Si le premier tournoi a eu lieu en 1876 dans le Massachussets, le tournoi de Wimbledon, futurs internationaux amateurs de Grande-Bretagne organisé l’année suivante est celui que l’on retient et qui reste aujourd’hui considéré comme le plus vieux tournoi connu. La discipline connaît un succès fulgurant, se développant en France, en Australie et aux États-Unis, se professionnalisant avec l’organisation de compétitions officielles comme la Coupe Davis et voyant émerger les premiers champions.

Une discipline sportive professionnelle

Le tennis va évoluer, sur le plan vestimentaire tout d’abord. Au début, les joueurs venaient avec leurs cravates, leurs bustiers ou encore leurs flanelles. Peu à peu, les robes sont apparues et les joueuses ont rivalisé de standing en s’affichant avec des vêtements de plus en plus élégants. Aujourd’hui, on pratique le tennis en jupette et débardeur chez les femmes, en short et polo chez les hommes. Les surfaces de jeu se sont multipliées au fil du temps (gazon, terre battue, synthétique…), permettant de développer de nouvelles techniques et tactiques de jeu.

Aujourd’hui, l’objectif des as de la raquette est de remporter un voire les quatre tournois majeurs du circuit international organisé par la Fédération internationale de tennis pour réaliser le Grand Chelem : l’Open d’Australie à Melbourne, les Internationaux de France ou Roland-Garros à Paris, Wimbledon à Londres et l’US Open à New York.

 

 

 

=> Découvrez tous nos séjours avec option tennis en filtrant par activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *