Golf, Sport équestre et Cricket en Angleterre

Cet article est la suite de :“Les anglais sont les inventeurs des sports modernes”

Le Golf débuta en Écosse

La pratique de ce sport est ancienne puisque le premier Club de Golf date de 1754 et fut aménagé à Saint Andrews (Écosse). Le pays représente d’ailleurs une destination de choix pour les amateurs de golf avec plus de 600 parcours verdoyants et même si il en existe 32.000 dans le monde !

Contrairement aux autres sports, sa pratique requiert  quatre qualités toutes particulières comme :

  • la précision,
  • l’endurance,
  • la technicité et
  • la capacité de concentration…

Le premier Open britannique fut disputé par des professionnels en 1860 et en 1900, les Jeux olympiques de Paris en accueillirent pour la première fois des épreuves. Considéré comme trop élitiste, ce sport a disparu du monde olympique durant 112 ans avant de réapparaitre à Rio en 2016.

L’origine du sport est attribué à la Hollande où un jeu appelé colf (signifiant « bâton ») consistait à taper une balle et l’envoyer vers un but précis. Le premier parcours aménagé dans un champ fraichement coupé fut identifié en 1483 à Haarlem au Pays-Bas.

Saint Andrews (Écosse), crédit : www.standrews.com

Les courses hippiques depuis 1600

Les courses hippiques font partie de la culture britannique et suscitent chaque week-end un véritable engouement populaire.

Parmi toutes les courses, il faut distinguer la reine de toute, Ascot (1) connue depuis 3 siècles comme le rendez-vous de l’élégance britannique par excellence ! Chaque année et durant cinq jours, 300.000 visiteurs venus du monde entier se pressent dans les allées et sur les gradins, affichant des tenues parfois extravagantes (2) mais toujours respectueuses du très strict code vestimentaire de l’événement. Il faut dire que la reine Elizabeth II est fréquemment présente !

D’autres pistes anglaises sont aussi connues des puristes parmi lesquelles:

  • Epsom, une ville au bord de la Surrey qui accueille le fameux Derby d’Epsom.
  • Newmarket, la ville des purs-sangs (James I y inaugura les premières courses, au début des années 1600),
  • Doncaster,
  • Cheltenham ou
  • Aintree (connu pour son «Grand National » où selon le dicton local « même mamie a fait ses paris. »).

En Irlande, le berceau des courses hippiques est Curragh (au sud de Dublin) et la piste la plus originale reste la plage de Laytown au nord de Dublin où la course s’organise en tenant compte de la marée.

(1) Une petite ville du Berkshire, dans le sud-est de l’Angleterre
(2) Il faut surtout assister au Ladies Day (le jeudi)

100 pays jouent au cricket anglais

Pour nous français, c’est le moins connu et le plus compliqué des sports anglais ! Pourtant plus de cent pays sont affiliés à l‘International Cricket Council, l’organisateur de la Coupe du monde de cricket. Bien sûr, l’essentiel des pratiquants vient des anciennes colonies britanniques, comme l’Inde qui remporta la Coupe du monde en 1983 et 2011 .

Le principe du jeu associe une batte (lourd bâton plat avec un manche), des balles et oppose deux équipes de onze joueurs (comme au football). La particularité est la forme ovale du terrain. Assister à un match peut sembler étrange à un néophyte car chaque équipe joue l’une après l’autre.

Au début d’un match, les équipes effectuent un tirage. Celle qui l’emporte choisit soit de « batter » soit de « lancer ». L’équipe qui batte marque des points, appelés run (« courir » en anglais). Le but du jeu est de marquer le plus de runs possibles…

Le jeu aurait été pratiqué par le jeune Prince Édouard (le futur Édouard II d’Angleterre) dans son enfance vers 1300. L’étymologie du mot vient selon les linguistes de « krick » (« bâton » en moyen néerlandais) ou à « cricc » ou « cryce » («béquille, bâton» en anglo-saxon)

Une anecdote : en 1877, un premier match opposa l’Angleterre et l’Australie initiant ainsi le principe des tournées internationales sous forme de Test Match, comme au rugby. En 1882, les australiens remportèrent une victoire sur leurs homologues anglais. Ainsi débuta la compétition des Ashes (1) qui oppose tous les deux ans les deux nations.

Vous allez assister à un match? Voici un peu de vocabulaire afin de ne pas être perdu :

  • Le batteur (a batsman): le joueur qui batte la balle,
  • Le lanceur (a bowler): celui qui lance la balle au batteur,
  • Un chasseur (a fielder): le joueur sur le terrain et qui doit ramasser au plus vite la balle et la ramener au lanceur,
  • Le gardien (a wicket keeper): Le chasseur (fielder) situé derrière le wicket, protégé par le batteur et équipé de protections,
  • Le wicket: trois barres verticales (stump) plantées dans le sol sur lequels se trouvent deux blocs de bois (bails) posés en équilibre,
  • Le pitch: C’est la zone de tir,
  • Un run: un point marqué par l’équipe qui lance.

Une dernière remarque :  ce véritable sport n’est pas à confondre avec le crocket qui se joue avec un maillet avec lequel il faut frapper une balle destinée à passer sous des arceaux, le tout sur de la pelouse bien verte…

(1) Le nom de la compétition, « Les Cendres » illustre la défaite du cricket anglais face aux australiens.

Crédit : www.LaPresse.ca

Vous souhaitez profiter d’un séjour sportif en Angleterre ? Voici une sélection :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *