La formidable histoire des colonies de vacances

C’est en 1873 que fut lancée sur une montagne d’Appenzel en Suisse la première colonie de vacances qui s’appelait une Ferien-Kolonie. Elle bénéficia à 68 enfants et leur permis de découvrir la vie de groupe en plein air.

Aujourd’hui, le phénomène est répandu dans le monde entier. Rien qu’en France, près de 824.000 enfants sont partis en « colo » en 2017, un chiffre en baisse qui cache néanmoins l’apparition de nouvelles colonies de vacances thématiques ou à l’étranger. En effet, vous serez surpris d’apprendre que parmi les séjours à l’étranger, les colonies de vacances à Londres, au Japon ou au Costa Rica rencontrent un grand succès !

Hermann Bion, le pionnier des colonies de vacances

Issu d’une famille protestante française qui avait fui la France au 17ème siècle, Herman Walter Bion nait en 1830 dans le dans le Canton suisse de Thurgovie, entre Zürich et le lac de Constance.
A l’âge de 18 ans, il choisit les études de théologie et en 1856, Bion devient Pasteur dans la municipalité de Trogen où il s’engage auprès des plus démunis en créant notamment un hôpital de la Croix-Rouge.

En 1876, Herman Walter Bion lève des fonds pour organiser la première « colonie de vacances ». Le terme Ferien-Kolonie exprime l’idée que le « colon » part à la recherche d’une vie nouvelle et meilleure. Les enfants qui partent sont issus de famille ouvrières. Ils sont encadrés par une dizaine d’enseignants et hébergés chez des paysans. Plusieurs fois par semaine ils se retrouvent pour organiser, des jeux, des chants et des randonnées. A leur retour, la santé des enfants est jugée excellente !

Au vu de l’efficacité des colonies sur le plan sanitaire (elles contribuent à la recrudescence de cas de tuberculose), 3500 enfants partent en colonies dès 1899 en Suisse. Le principe est aussi adopté partout en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et au Japon…

Sources : Mélanie Coste – Droits : Armée de Terre 2012

Les colonies de vacances en France

Edmond Cottinet s’inspire de l’exemple de Herman Walter Bion et crée en 1883 l’Œuvre des colonies de vacances du 9e arrondissement de Paris. 18 petits parisiens souffrant d’anémie inaugurent alors les colonies de vacance à la campagne, hébergés dans des écoles vides durant l’été à Chaumont et Luxeuil.

L’organisateur note alors qu’au contact de la nature, un enfant de onze ans a «  engraissé de 7 kilogrammes en quarante jours »!

Les travaux du pasteur Herman Walter Bion sont largement reconnus et il obtient en 1887, la décoration Officier de l’Académie du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-arts. Sa renommée va grandissante et en 1904 il est pressenti pour obtenir le prix Nobel de la Paix (1)

Dès 1913, en France, 100 000 enfants partent en colonie de vacances. Ils sont 420 000 en 1936, et plus d’un million en 1955 !
Au départ, l’encadrement des instituteurs est bénévole mais progressivement les séjours se professionnalisent et donnent la priorité aux projets sanitaires et éducatifs. L’encadrement se spécialise.

Après la seconde guerre mondiale, les colonies de vacances permettent aux enfants de moins souffrir de malnutrition. Très rapidement, la société de loisirs se développe et des organismes spécialisés dans les colonies de vacances se créent.

Dans les années 60, des colonies de vacances affirment leur vocation sportives et deviennent payantes. Gérées par des professionnels, elles répondent à de nouvelles exigences de qualité et durent souvent de 2 à 4 semaines.

Les colonies de vacances modernes

Aujourd’hui, l’offre de colonies de vacances s’est élargie, avec un vaste choix d’activités sportives, artistiques ou culturelles. Les destinations ont aussi évolué puisque elles s’apparentent à des séjours linguistiques à l’étranger, les cours de langue en moins. Les demandes se portent sur l’originalité des séjours proposés ou sur les destinations.

Plus de 100 ans après les premières Ferien-Kolonie, un état d’esprit demeure : l’encadrement de qualité est au service de l’épanouissement des enfants dans un séjour où le partage et l’échange sont à la base de tout.

 

Sélection de colonies de Vacances en France

 

Sélection de colonies de Vacances en Europe

 

Sélection de colonies de Vacances Amériques, Asie

(1) Site officiel du Comité Nobel.

Notes :

  • Laura Lee Downs, Histoire des colonies de vacances, de 1880 à nos jours, Perrin, Paris, 2009
  • Childhood in the Promised Land: Working-Class Movements and the Colonies de Vacances in France, 1880–1960 (1999), Laura Lee Downs.
  • Rauch Thilo. Die Ferienkoloniebewegung, Deutscher Universitätsverlag, 1992.
  • Les Joyeuses colonies de vacances, film de Michel Gérard réalisé en 1979.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *