Les Ampelmännchen, icônes des passages piétons à Berlin.

a-feuConnaissez-vous les Ampelmännchen (traduction lit. : « les bonhommes du feu de circulation »)?

Si vous êtes en séjour à Berlin ou que vous profitez de cours en école de langue, vous les remarquerez en patientant aux feux de circulation routière (Verkehrsampelen allemand) : ce sont ces petits bonhommes qui autorisent (ou non) la traversée des routes aux piétons.

Le plus amusant est qu’ils sont devenus au fil du temps des  icônes de la ville dont ils représentent un des héritages du passé.

Une allure incomparable !

Outre le fait de porter une coiffe, le bonhomme qui s’affiche sur les panneaux de feux de croisement avance soit d’un pas décidé (en vert) soit il tend le bras pour barrer le passage (en rouge).

Et il faut croire qu’il est efficace car personne ne traverse quand le passage est interdit !

L’origine des Ampelmännchen

a-ampfelLe père inventeur des Ampelmännchen  est un psychologue Karl Peglau (photo) qui chercha à simplifier au maximum leur sens afin que tout le monde puisse les comprendre sans hésitations (enfants, personnes âgées…).

En effet, ces petits bonshommes vert et rouge datent de 1961 et se retrouvent sur la plupart des feux de croisement dans la partie Est de l’Allemagne, autrefois dénommée République Démocratique d’Allemagne (RDA).

Les autorités – le régime communiste de l’ex-Allemagne de l’Est- avaient instauré ce bonhomme reconnaissable avec son chapeau et sa gestuelle originale.

Sauvés  de justesse… ils deviennent des stars

aa-aamAprès la chute du mur (1989) et au moment de la réunification des deux Allemagnes (1990), les Allemands de l’Est ont réussi à sauver les Ampelmännchen au titre qu’ils représentaient un héritage culturel et symbolique est-allemand.

En 1995,  Ampelmann (le mot est ici écrit au singulier –le bonhomme du feu -) devient une marque officielle qui propose de vivre Berlin avec la philosophie du petit bonhomme. Vous retrouverez donc dans la capitale allemande des cafés, des boutiques (physique ou en ligne) où règne une ambiance à la fois design et nostalgique. L’icône s’affiche également dans les boutiques de souvenirs, sur les tee shirts et les mugs et reste une idée cadeau typique de Berlin en compagnie bien sûr de l’Ours (Berliner Bär).

Avec le temps, certains Ampelmännchen de l’Est sont même passés à l’ouest et s’affichent sur les feux de circulation de la zone Ouest de Berlin !

Ci-dessous, une vidéo de la marque Ampelmann qui fait circuler 
son égérie dans les lieux touristiques de la capitale (ici, 
la Porte de Brandeburg)

L’Allemagne et les passages piéton

Avant de partir en séjour en Allemagne, il est important de connaitre les us et coutumes locales.

Justement, une des raisons pour laquelle les Ampelmännchen ont atteint une telle célébrité c’est que les allemands attachent une importance particulière au comportement des piétons qui traversent la route. Retenez la règle essentielle (et finalement sécurisante) : ne jamais traverser en dehors des clous ni sans attendre que le feu soit rouge pour les voitures (et vert pour vous) !

Avec pédagogie et un brin d’humour, la municipalité d’Hildesheim (dans le sud de l’Allemagne) a d’ailleurs implanté un « jeu de pong » au pied des feux piétons, afin d’apprendre la patience. Ce jeu est là pour vous divertir le temps que le bonhomme passe au vert et vous indique que la voie est libre !