Apprendre une langue étrangère est bon pour votre cerveau !

cerveau-langue
Apprendre des langues étrangères
Apprendre des langues étrangères est bon pour le cerveau

C’est prouvé ! Apprendre l’anglais, l’allemand ou l’espagnol est bon pour la santé (mentale)!

En effet, apprendre une langue étrangère a un effet positif sur le développement du cerveau ainsi que sur les facilités d’apprentissages associées.

Des scientifiques ont montré que dans la partie du cerveau dédiée au langage, la « substance grise »* du cerveau des personnes bilingues est plus dense que celle des personnes qui ne connaissent qu’un seul langage.

Les personnes bilingues peuvent se concentrer sur deux tâches à la fois, plus facilement. Leur mode de pensée est plus analytique. Et enfin, une partie de leur cerveau qui concerne la mémoire ou le raisonnement est plus développée.

Les neurosciences se penchent sur les effets bénéfiques de l’apprentissage d’une nouvelle langue

Quand notre cerveau donne du sens à un mot, de façon quasi instantanée, il fait appel à un processus qui le stimule dans différentes régions et notamment celles liées à la compréhension et à la production de langage.

Pour les personnes bilingues ce processus est renforcé, ce qui permet d’améliorer certaines capacités de concentration ou d’analyses.
Tout comme l’exercice physique, s’entrainer à apprendre une lange étrangère renforce les capacités de votre cerveau ; et cela vaut même à tous les âges, puisque l’apprentissage de nouvelles langues pourraient retarder la maladie d’Halzeimer…

Source :

  • Huffington post, 09/11/2013, « Your Mind on Language: How Bilingualism Boosts Your Brain »
  • www.brainfacts.org, 15 Jan 2013, The Bilingual Brain.
  • PMC, The Cognitive Benefits of Being Bilingual, sept. 2012

* La partie des tissus du système nerveux central composée essentiellement des corps cellulaires et de l’arbre dendritique des neurones. Elle apparait plus sombre au microscope, d’où son nom.